La musique traditionnelle du Vietnam


La musique traditionnelle Vietnamienne, dont l'essence est le mode, tire toute sa subtilité d'expression des nuances qu'apportent les ornementations.

Les deux modes Bac (gaieté) et Nam (tristesse) essentiels dans les traditions du Centre et du Sud comportent différentes nuances : Nhac (solennité) Bac (gaieté) pour le mode Bac ; le cycle Nam Xuan (sérénité), Nam Ai (tristesse), Dao (retour à la gaieté) pour le mode Nam. La quatrième nuance Oan (profonde douleur) du mode Oan est particulière à la pièce Tứ Đại Oan, les quatre sources de la souffrance humaine.

Le Ca Huế, style à part de la tradition du Centre témoigne de l'influence du royaume de Champa à travers son échelle.

A côté de l'échelle pentatonique d'influence chinoise, il en existe trois autres : ditonique, trionique et tétratonique. Les modes Sa Mạc (le désert) et Hát Chèo (théâtre populaire traditionnel du Nord) sont un exemple de tritonique avec une tierce neutre (Quang Ba Trung Bình.

Le choix d'un répertoire des pièces populaires (formes essentiellement vocales) et de pièces savantes instrumentales (musique de chambre) parmi d'autres genres, témoigne de la volonté de puiser aux sources de l'inspiration populaire, alliant la simplicité des formes à la richesse des sentiments, ou de retrouver la rigueur de l'atmosphère contemplative des musiques de chambre.

Dernière mise à jour de ce site : 16/05/08